Créationnisme en Europe

AFIS : Création, évolution et éducation

Le créationnisme n'est pas l'apanage des américains, il est aussi aux portes du Vieux Continent. Sa cible principale : l'éducation. Sous des prétextes fallacieux d'interdisciplinarité, de complémentarité des modes de pensée ou encore pour "donner un sens" se cache un grand bond en arrière intellectuel.

Déjà il est absurde de vouloir mettre sur un même plan un dogme religieux et un enseignement scientifique. Et il l'est tout autant de vouloir introduire un enseignement religieux dans le système éducatif : on risque surtout de provoquer une grande confusion en présentant côté à côte des connaissances objectives et des croyances. Que chaque enseignement reste à sa place et la liberté de chacun sera préservée. Après tout, est-ce qu'on exige des curés d'entrecouper leurs histoires, sermons et prières de remarques scientifiques ? Je vois d'ici le tableau :

Curé : "... méchanceté de l'homme ... Déluge ... Et Dieu dit à Noé : Genèse 6 : 14 ~16 et aussi Genèse 7 : 1~4"

Curé : "J'ouvre une parenthèse pour préciser que d'après les scientifiques, attraper, faire rentrer, cohabiter et nourrir pendant plus de 280 jours un couple de chaque animaux (on connaît 5400 espèces de mammifères, 8200 de reptiles ... et 1200000 d'insectes réparties sur toute la surface de la terre) dans une barge de 137 mètres de long, 26 mètres de large et 16 mètres de haut, est difficilement concevable".

Le Vatican a abandonné depuis longtemps (enfin tout est relatif) une lecture à la lettre des Evangiles. On ne trouve pas beaucoup de Cardinaux pour croire que la Terre est immobile au centre de l'Univers et qu'elle a été créée en 7 jours il y a quelques milliers d'années seulement. Et une approche au pied de la lettre leur ferait perdre les ouailles qui ont les deux pieds dans leur époque. Pour cette raison, le Vatican ne soutient pas la thèse du créationnisme. Mais évidemment le Vatican ne le combat pas non plus, pour pouvoir récupérer ce mouvement si par hasard il finissait par s'imposer suffisamment.

Il n'y a plus qu'a espérer que Nicolas Sarkozy et son sens de l'ouverture religieuse ne va pas dérouler le tapis rouge au créationnisme.

Commentaires

1. Le mercredi 23 janvier 2008, 16:49 par banal

ne s'agit t'il pas plutot de l'ancien testament qu'il convient de ne pas prendre au pied de la lettre? en effet cela est fait depuis des années par l'Eglise. Quant aux evangiles dont vous parlez, ils ne relatent que la vie de Jésus donc cela n'a strictement rien à voir avec le sujet. en ce qui concerne la création du monde qu'il faut evidement entreprendre comme allégorique il convient néanmoins ne nous ouvrir à la vrai dimension de ce passage: par cet extrait, la Bible crée simultanément la foi collective dans ses deux dimensions: horizontale et verticale mais aussi organise la vie des Hommes: 7 jours dont un pour Dieu. Là est le sacré: les rapport les uns aux autres et tous vers Dieu sont contenus dans cet instant. De plus il est questionnant de remarquer que la chronologie de la Bible correspond à l'ordre prouvé scientifiquement du big bang jusqu'à l'apparition de l'homme ( par exemple les animaux marins avant ceux de la terre). Ainsi, l'Ancien Testament donne ce double cadre à l'homme et permet à celui de la création de rentrer dans celui du quotidien de l'homme: sans cela les Hommes n'auraient surement pas pu se projetter (a l epoque) dans le passé a une telle distance. Pour ce qui est du fond: sans remettre en cause le darwinisme, il convient de se poser quleques questions. (Je m'interesse actuellement aux travaux de Jean Staune). En effet, plus aucun scientifique sérieux ne pense aujourd'hui l'homme comme le cru ce bon vieux darwin. Ma vision préferée est celle de Michael Denton ( auteur de l'Evolution a-t-elle un sens?) qui pense (avec l'americain simon Conway Morris) que l'evolution est fondée sur des lois naturelles c'est a dire qu'existent des déterminismes naturels donc pas de "hasard" ou "sélection naturelle" de la conception materialiste de Darwin. Pour expliciter: l'Homme n'est pas un accident et l'Homme peut imaginer qu'un grand organisateur a, dans ses plans, pré-vu l'existence humaine. Les Chrétiens l'appellent Dieu mais là n'est pas la question. Voyons nous dans l'homme un animal évolué?

2. Le samedi 18 février 2017, 16:30 par masennus

Hey there! I could have sworn I've been to this website before but after reading through some of the
post I realized it's new to me. Anyhow, I'm definitely delighted I found it and I'll be
bookmarking and checking back frequently!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.paven.fr/index.php?trackback/10

Fil des commentaires de ce billet